Résolution du Conseil des Communautés
Séance du 23 septembre 2014

Le Conseil des communautés
de l’Union Valdôtaine Progressiste,
réuni à Jovençan le 23 septembre 2014

Ayant entendu le rapport du Président ;

Vu la situation politique caractérisée et par l’instabilité permanente au Conseil de la Vallée et par l’incapacité de la majorité gouvernementale à assurer la gouvernabilité du Pays d’Aoste et de répondre ainsi aux besoins réels de la communauté valdôtaine ;

Estimant que la situation susmentionnée, déjà à l’origine de la crise politique de ce printemps dernier, loin d’être résolue, s’est, tout dernièrement, reproposée au Conseil de la Vallée avec plus encore de vigueur en donnant, de ce fait, une bien triste image de la politique ;

Vu la crise difficile et l’extraordinaire période de changements que notre communauté est en train de vivre de même que les projets de réforme constitutionnelle visant, entre autre, à mettre en discussion nos droits et acquis statutaires ;
Constatant que ces projets de réforme s’insèrent également dans un contexte politique marqué par des attaques généralisées – droite et gauche confondues – aux Autonomies spéciales ;

Ayant pris acte de la disponibilité au dialogue manifestée par l’Union Valdôtaine ;
Réaffirme la validité des principes et des valeurs qui sont à la base du projet politique de changement que l’UVP a présenté en 2013 ;

Souligne que ce projet novateur a été apprécié et primé par les électeurs valdôtains, en faisant de l’UVP la deuxième force politique au Conseil de la Vallée et estime, donc, fondamental poursuivre dans son action de changement de la politique valdôtaine ;

Réaffirme aussi la validité de l’alliance autonomiste et progressiste tout en condamnant, avec force, les attaques, même personnelles, contre l’UVP, ses femmes et ses hommes, provenant de la part de ceux qui seraient censés être des alliés et qui, par leurs agissements, démolissent la cohésion et la crédibilité de la coalition ;

Donne mandat à la Commission politique d’ouvrir un dialogue sérieux avec les forces politiques autonomistes et progressistes afin de vérifier l’existence des conditions indispensables pour sortir de l’impasse politique de la majorité actuelle, impasse qui ne permets pas de résoudre les problèmes réels des citoyens et des entreprises et qui risque de délégitimer davantage les mouvements et les partis politiques, en éloignant ainsi encore plus les citoyens de la politique et des institutions ;

Considère, enfin, qu’en l’absence de solution politique fiable capable de réaliser les réformes et les changements nécessaires pour sortir de la crise actuelle, la seule issue possible est, en donnant la voix aux électeurs, le retour aux urnes.

 

En appuyant sur l’image ci-dessous, le document en PDF.

UVP_Doc_btn