Considérations de fin d’année

par le Groupe UVP au Conseil

L’année 2014 a représenté pour notre Groupe la première année de travail intense au Conseil de la Vallée. Une année caractérisée par la situation économique très difficile de notre Région et qui nous a vu intensément à l’œuvre, souvent fortement unis avec les autres groupes d’opposition, dans le but d’inspirer un changement véritable et nécessaire dans la politique ainsi que de donner un nouvel élan à l’action administrative. En bref, pour renouveler l’espoir chez les Valdôtains.

Notre travail s’est concentré sur une activité d’inspection musclée, focalisée sur l’analyse des problèmes, même les plus petits et les plus éloignés du Palais régional, et vouée à la concrétisation des solutions. Le véritable moteur de cet engagement est constitué par les motions, les ordres du jour et les résolutions: autant d’initiatives visant à rompre avec le passé, à créer une nouvelle méthode pouvant répondre aux défis qui nous attendent et que nous ne pouvons plus renvoyer. Les chiffres de notre activité sont éloquents : 140 questions et interpellations, 27 motions, 14 résolutions.

Sans compter l’apport que notre groupe a donné à la discussion sur le budget 2015-2017 de la Région: à cette occasion, nous avons proposé une série d’amendements et d’ordres du jour qui ont été acceptés, et qui vont dans la direction de modifier de vieux schémas du passé qui ne sont plus soutenables. Le budget présente 970 millions d’euros, dont 850 millions de dépenses incompressibles, mais nous sommes convaincus que, malgré la diminution des ressources, nous pouvons bâtir un avenir nouveau pour notre Vallée.

Un futuro che non può più essere condizionato dalla debolezza dimostrata dalla maggioranza in questa prima parte di Legislatura: la Valle d’Aosta non se lo può permettere. Ed è per questo che, anche dall’opposizione, non abbiamo rinunciato a portare il cambiamento in cui crediamo per rifondare un sistema che non regge più e che va riformato.

Primi concreti risultati si sono visti nella riforma sugli enti locali, nelle politiche per la gestione dei rifiuti e nel percorso definito per recuperare i ritardi nell’agricoltura; altri arriveranno a breve sulla legge elettorale comunale e le società partecipate. Nel bilancio 2015 siamo riusciti a far mantenere i fondi per gli asili nido e il sociale, per la sanità, per la cultura e l’istruzione, a sospendere l’appalto del nuovo ospedale, a lanciare un piano straordinario di piccoli investimenti per le nostre imprese, a valorizzare il binomio agricoltura-turismo e a riattivare i piani per i cantieri idraulico-forestali. È stata accettata l’idea che il cambiamento debba avvenire anche nell’organizzazione politica e amministrativa: a fronte di una notevole diminuzione di risorse, c’è la necessità di una maggiore efficienza, semplificando i processi e sburocratizzando le procedure, così come vanno ridotti i costi della democrazia. E il tema dell’accessibilità da noi sottoposto è stato solo rimandato al Consiglio straordinario, che come gruppo UVP abbiamo richiesto sui trasporti, che permetterà di ridefinire politiche a breve, medio e lungo termine.

Fondamentale per noi è anche lavorare ad un rilancio storico della nostra Autonomia, vista l’incapacità fino ad ora dimostrata di creare un vero fronte politico a sua difesa, per reggere i colpi di chi inventandosi nuove “Regioni” continua a tagliare il nostro bilancio con la scure. Proprio per questo il nostro Movimento ha lanciato un grande progetto denominato “La ConstituanteValdôtaine”, vedremo quali forze politiche sapranno coglierne la valenza per unire le energie e lavorare ad una nuova Autonomia.

Un projet qui pourra réunir les différentes sensibilités et qui aura la tâche de remodeler l’idée future de la Vallée d’Aoste. Dans ce projet, nous ne sommes pas disposés à renoncer à nos principes et nous sommes convaincus qu’il devra être fondé sur une volonté de changement réel, et dans les méthodes et dans les contenus. Nous avons été élus pour le changement et c’est sur celui-ci que nous continuerons à insister: il est fondamental et, désormais, incontournable.

 

Luigi Bertschy

Nello Fabbri

Elso  Gerandin

Vincenzo Grosjean

Alessandro Nogara

Andrea Rosset

Laurent Viérin